Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Publié le par jlsvelo.over-blog.com

Nous sommes 11 ce jeudi 12 octobre avec Marie Claude la seule féminine pour cette sortie randonneurs et promeneurs 2 au départ de Grandris.

Jean Michel qui connait cette région par coeur va piloter le groupe de façon impeccable ,l'environnement est excellent avec une météo très favorable,soleil présent et chaud, vent nul.

Un nouvel adhérent,Raymond Sassolas est aussi présent,il va s'ajouter à Jean Pierre et Jean François qui ont rejoint le groupe récemment.

Marie Claude et Jean Michel
Marie Claude et Jean Michel
Marie Claude et Jean Michel

Marie Claude et Jean Michel

Raymond Sassolas

Raymond Sassolas

Départ groupé en direction de St Nizier d'Azergues sur un circuit en altitude très bosselé qui comptera pas moins de 6 cols,modestes mais très casse patte.

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Au passage à La Croix Nicelle un petit arrêt

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Le col de Favardy(862m) à la suite,le plus haut du jour !!

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Une descente fraiche vers Ranchal dans les sapins.

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

et ça repart pour l'ascension du col des  Ecorbans(853m) au milieu des bois apparemment  riches en champignons

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Le col des Aillets plutot en descente

 

Une descente vers Les Quatre Vents,près des limites Rhône ,Loire et Saône et Loire

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

La tête du peloton décontracté et à bonne allure  pour le retour à Ranchal sur une route déserte.

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Passage à Thel avec sa fête des marrons

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Au col du Pavillon les chèvres toujours curieuses et intéressées

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Au km 55 une descente vers  St Vincent de Reins ,le bar nous accueille pour le pique nique au soleil

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Le retour en côte est un peu dur, à La Chapelle de Mardore un peu plus loin une courte visite de la chapelle

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Les bosses reprennent avec le col de Burdel,une courte descente et remontée difficile en cette fin de parcours vers Meaux la Montagne

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Jean Pierre pressé de rentrer pour un rendez vous crève juste à la sortie du village,le temps de retourner le vélo et la réparation est faite très rapidement par les spécialistes

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Il reste le dernier col,La Cambuse(708m) tout proche avant la plongée sur Grandris  pour un retour vers 15h aux voitures.

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017
Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

A  l'arrivée les compteurs indiquent 78 km et 1500m de dénivelé pour ce très beau parcours parcouru à allure très correcte par tout le groupe emmené par Jean Michel et dans une ambiance très décontractée .

A la suite le compte rendu détaillé , toujours excellent  et finement observé de François

Grandris--- Randonneurs et P2---Jeudi 12 octobre 2017

Sortie « Grandris» (10 Octobre 2017)

 

Participants : Jean François Bazin, Jean Michel Bernoud, Guy Bonnin, Gilbert Boulon, Marie-Claude et Louis Genevois, Alain Millet, François Morlé, Jean-Louis Sagnard, Raymond Sassolas, Jean-Pierre Thomas.

 

L’Equipe de 11 rassemblée à 9 h devant l’hôpital de Grandris compte deux sympathiques nouveaux cyclos CODAP, Jean François et Raymond « vieux » potes cyclistes de Jean Michel pour un circuit préparé par Manu et Gérard, repris par Jean Louis et Gilbert et guidé d’une main de maitre par Jean Michel, grand connaisseur du coin (autrement dit ça va saigner…)

La couleur ambrée des nombreux membres encore dénudés, de même que le jaune, le rouge ou le vert des tenues cyclistes s’harmonisent à merveille avec la clémence de la température et les magnifiques couleurs automnales.

L’instant numériquement immortalisé, nous voilà partis derrière Jean Michel pour une mise jambes bucolique et vallonnée jusqu’à Saint Nizier profitant des premières mousses de la journée qui s’étalent sur les bords de la route elle-même parsemée de bogues de châtaignes.

 

Ca sent bon le sapin (une fois n’est pas coutume) et les champignons. De là, les choses sérieuses commencent par la douce montée du col de Favardy point culminant du parcours (846 m). Chacun note la super forme de Guy qui nous livre ses derniers secrets de potion magique (« qu’antésite dans les montées mets y dans le bidon » ça soulage) qui réveillent nos euphoriques souvenirs de tubes de poudre de réglisse sucés jadis à l’école.

Descente au frai vers Ranchal, remontée au col des Ecorbans et passage descendant du col des Aillets (col gratuit mais ça y est pas encore, loin de là…) avant de faire le tour du Mont Pinay pour revenir à Ranchal, de descendre et de remonter à nouveau jusqu’au col du Pavillon (vous écoutez toujours ?).

 

La boussole et le GPS ont du mal à suivre. A la pose au col, Jean Michel, reniant son expertise, répugne à s’investir pour tailler la bavette à deux chèvres à barbiches et grandes cornes car « le bouc m’écoeure » avoue t-il. C’est vrai qu’il est presque midi et que ça creuse, ce pourquoi nous filons vers Saint Vincent de Reins où nous arrivons pour 12 h 30 au son des bouteilles de gaz en cours de déchargement.

 

Coup chance, le « Bar à K » est ouvert ! Accueil chaleureux mais pas de bols ! Nous prenons donc un verre à la place et en terrasse pour accompagner notre casse croute dégusté au soleil (si jamais vous aviez des relations, notez que Louis cherche un stage chez un boulanger pour parfaire ses connaissances à faire son pain - Marie Claude est d’accord)

 

Redémarrage pépère avant l’unique et bien maigre « plat » du jour (quelques malheureuses centaines de mètres à plat) consommé à l’heure de la sieste, sieste bien vite écourtée par les « Allez, roules, roules !!!» incantatoires de Gilbert. Sur le trajet  nous visitons la superbe chapelle de Mardore, (biennale de l’art contemporain oblige  nous nous recueillons devant l’œuvre « coupelle d’eau bénite sur tapis de chamalots pétrifiés » qui rappellent à Jean Louis la demi tablette de nougat consommée la veille).

Quelques bosses encore et c’est le Burdel, nouveau col d’où il nous faut encore redescendre pour remonter aux cols de la Cambuse. De là n’y tenant plus, Jean Pierre qui doit être rendu plus tôt à Lyon assure « ses arrières » et tente de prendre « les devants ». Déjà bien rodé aux coutumes du groupe et notamment soucieux de faciliter la tache du chargé de compte rendu, il a la bienveillance de crever à l’arrière quelques virages plus loin.

 

La réparation pratiquée à 6 mains, vélo retourné comme nous l’a enseigné Jean (à réviser lors de la séance technique du 20 Octobre prochain), se passe rapidement et sans encombres sans pour autant détecter le moindre trou dans le pneu (ce qui devrait laisser matière à écrire pour les prochains compte-rendus…)

 

Arrivée groupée à 15 h à Grandris, sortis grandis par l’épreuve d’école, radieux et bientôt prêts pour le futur BRO. Alain fort content (mais l’esprit parasité par la perspective de la prochaine saison de ski) avouera toutefois discrètement sa préférence pour le col blanc qui monte d’un cou plutôt que l’enfilement de cols verts qui montent et descendent dans les bois.

 

Bravo et grand merci à Jean Michel de nous avoir guidés les yeux fermés sans nous perdre de vue sur ce superbe parcours 3D en couleurs.

 

Merci à tous pour l’excellente ambiance et à la prochaine.

 

Pour le carnet de bal : «dans les 80 km, 1500 m de dénivelée et pas moins de 8 cols dont un gratuit»

 

François

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article